le Parc national des Calanques vous demande vraiment si le vélo est écologique et doit rester autorisé.

L’administration du Parc national des Calanques, vient de lancer une consultation publique sur sa proposition la réglementation de la circulation des cycles en cœur du Parc, en application de l’article L 123-19-1 du code de l’environnement.

Le procédé parait surprenant mais il mérite une explication : le vélo aurait déjà du être interdit lors de la précédente séance du Conseil d’Administration, et c’est grâce à vos indignations et réactions que le vote n’a pas eu lieu sur la carte qui doit formaliser l’interdiction.

Il faut bien comprendre que c’est le Conseil d’Administration, et son Président Didier Réault qui auront le dernier mot en vertu de la charte du Parc National. Aussi on notera la complète discordance entre ce qui est présenté par l’administration du parc et le discours de son Président, à la sortie du dernier CA, voir notre article à ce sujet, mais aussi les autres

Le texte, en annexe, qui doit être soumis au Conseil d’administration, est déjà rédigé et cite la consultation, avant même que celle-ci ait eu lieu !

Le Parc fait un amalgame entre pratiques déjà interdites et pratiques parfaitement légales (un comble).

Pas étonnant dès lors que l’arrêté proposé soit complètement délirant, alors même que le parc a déjà pris un arrête (temporaire !) pour interdire ces pratiques déjà interdites !

“les atteintes significatives portées aux milieux par une pratique soutenue et répétée des cycles sur des sites très vulnérables à très lente capacité de restauration” n’ont jamais été constatées sur les sentiers existants; le Parc fait un amalgame avec la pratique freeride « hors sentiers », qui est déjà interdite, et n’a donc pas besoin pour cela de l’article 5 de l’arrêté), alors que, depuis la création du Parc en 2012, et les multiples reportages validés par le parc lui même, c’est l’explosion de la fréquentation tout public qui, au moins à certaines périodes de l’année, crée de sérieux soucis (et le VTT ne doit pas échapper au « demarketing », sans être seul interdit).

Détenir un vélo deviendrait un délit pour mise en péril du caractère du parc national !

Ainsi La circulation, et même le stationnement des vélos en dehors d’une voie autorisée seraient interdits, car mettant en péril le caractère du parc national

L’ensemble de voies définies par une liste et une carte ne correspondent à aucune autre logique que de vous faire pratiquer « le camion de pompier à pédales » sur routes et pistes de 8m de large, pédaler pendant des km, descendre à fond sur des pistes, sans pouvoir boucler ni rouler à l’ombre.

Clairement, ce serait la mort de la pratique de randonnée à VTT , qui n’a jamais posé de problème, ni d’atteinte à la tranquillité, ni de cohabitation avec les autres usagers, ni d’atteinte au milieu naturel.

Sortir de chez soi à vélo et se faire verbaliser

C’est ce qui va arriver pour tous les habitants proches du parc, à Marseille, Cassis, La Ciotat et qui avaient l’habitude de prendre l’air et sur le premier chemin venu, sans consulter une application ou lire un panneau sur un parking.

Le VAE rend la pratique diversifiée et donc il faut l’interdire.

« ce développement induit une évolution de la pratique plus diversifiée et s’ouvrant à un plan grand nombre de pratiquants »

Le Parc veut-il vraiment donner le gout du vélo à la population, pour réduire l’usage de la voiture ou veut-il pénaliser son usage ? On peut se poser la question et ça en devient grave.

Comment faire entendre votre voix ?!

Comme précisé, c’est par email , mettez nous en copie !

Faites court avec une seule ligne signifiant votre opposition au principe général d’interdiction du vélo, c’est l’essentiel et tout se ne joue pas non plus dans cette consultation dont la synthèse sera produite par le parc lui même…

Sachez que cela fait bien plus de 10 ans que ce parc essaye interdire le vélo. La Liberté mérite bien qu’on ne lâche jamais les bras !

Il est possible de gérer le vélo autrement que par une politique uniquement répressive, comme partout ailleurs en France et dans d’autres parc nationaux ! Halte à la stratégie administrative de pourrissement de la situation !

41 thoughts on “le Parc national des Calanques vous demande vraiment si le vélo est écologique et doit rester autorisé.

    1. concentrez-vous sur les boues rouges et la surfréquentation du parc lié à la surmédiatisation du parc depuis que celui-ci s’appel « parc national » Marseille capital de la culture et la création du Parc voila les principaux maux des calanques.

  1. Que va t’il rester aux Hommes ? le droit de travailler pour certains ? le droit de regarder des émissions débiles à la TV ? le vtt conjugue le sport nécessaire à la santé et le plaisir de ressentir la Nature !

  2. La pratique individuelle du VTT et VAE sur les sentiers déjà existant ne représente pas un danger majeur pour la faune et la flore du parc !
    . Pour la pratique en groupe ( clubs ,ou agence de trail) pourquoi ne pas adopter les pratiques de l’île de Madère ou les sorties sont déclarées préalablement auprès du bureau du parc et en fonction de la fréquentation de la journée un avis esît donné ! D’autre part les grands clubs de VTT organisent très souvent des journées entretient des sentiers ,cette bonne pratique pourrait fonctionner sous la surveillance de responsables du parc !! Le parc situé aux faubourgs d’une métropole de presque de 2 millions ne peut jouer que la carte de la conciliation et la médiation ! Et faire des pratiquants de nature vos alliés et non vos adversaires !! Bien cordialement .

  3. Je m opposé à l’interdiction de la pratique du velo dans le parc des calanques, il y a de la place pour les marcheurs, les trailleurs et bien sur aux Vététistes, tant que c’est sur les chemins balisés donc hors pratique freeride.

  4. Bonjour
    Je suis indigné et je m oppose à l interdiction de la pratique du VTT y compris VTTAE sur les pistes balisées dans le respect de la faune et la flore.
    Cette interdiction est une atteinte à la liberté.
    Bien cordialement

  5. Je m’oppose à l’interdiction de la pratique du VTT VTTAE dans le parc national des calanques.
    Pourquoi ne pas proposer des parcours réservés à cette pratique et pas seulement sur des pistes DFCI, le parc est le patrimoine de tous et non de quelques privilégiés voulu par une administration.

    Cordialement
    Christophe Vangi

  6. Non a l’interdiction arbitraire du vtt sur de faux critères dans les calanques décidée par des gens ne connaissant pas ce sport

  7. Je m’oppose à l’interdiction du vélo dans le parc national des calanques.
    C’est honteux. Une balade en VTT n’est pas synonyme de massacrer l’environnement. Il y en a qui font du n’importe quoi, oui, mais pas la majorité. Il y en a qui en ville fracassent des poubelles, des bancs, des vitres… Et pourtant on n’est pas tous obligés de rester chez nous. Un peu de cohérence !

  8. Je m’oppose à l’interdiction de la pratique du vélo dans les sentiers balisés du parc des calanques.

  9. Non ! Aux interdictions à outrance.. laissez un peu les gens respirer et Oui le sport est reconnu Bon pour la santé alors profitez en avant d’en avoir le droit mais de ne plus pouvoir en faire..

  10. Stop à l’intégrisme écologique. Le sport fait du bien. Le vélo est un sport donc le vélo fait du bien.

  11. je suis contre l’interdiction de la pratique du VTT et VTAE dans le parc des calanques, alors que dans le meme temps on veut le rendre obligatoire en ville .
    y a t il une logique dans vos propositions ?

  12. Laissez un accès aux vtt dans le massif des calanques tout en préservant la nature c’est possible en restant sur des chemins balisés. Partager le plaisir de se retrouver en nature à pied, à cheval où à vélo tout en respectant l’environnement. Des zones sensibles peuvent être interdites certes mais à tous alors ..

  13. Ma contribution à la consultation (pas si courte, je suis désolé, mais c’est, à mon avis, le minimum à dire) :

    Vous faites l’amalgame entre la pratique hors sentier et la création de pistes de descente (qui sont déjà interdites, et il n’y a donc pas besoin de l’article 5 de l’arrêté pour cela) et la circulation des vélos sur les sentiers, qui ne porte pas atteinte aux milieux. De plus, étant donné le caractère très technique des sentiers du Parc (et les portages, qui excluent les VAE), leur parcours par les cycles demeure et demeurera extrêmement faible, ne pouvant troubler la tranquillité des lieux ni créer de conflits d’usage.
    C’est la fréquentation tout public, que votre projet doit favoriser, par la création d’une traversée du massif et de boucles, qui pose problème dans le Parc.

  14. Vous pouvez tout interdire , et mètre du grillage partout, et ensuite vous poser la question,
    à quoi sert le parc ??, la réglementation en place doit être respectée, interdire les VTT et vttae serait contraire à l’esprit du parc , mettre quelques panneaux en place pour expliquer la réglementation et faire des vetetistes les alliés et les protecteurs du parc .

  15. Bonjour,

    La pratique du vélo est un mode de déplacement doux. Aucune étude scientifique sérieuse (c’est à dire établie avec d’autres études contradictoires) n’a démontré la nuisance des roues de VTT sur les sentiers. Les VTT qui restent sur les sentiers balisés ne créent pas plus de dégâts que des randonneurs qui glissent, dérapent ou qui courent, ou alors, il faut le prouver scientifiquement. Que déplaçons nous en roulant sur la terre et des cailloux ? Les cailloux ne sont pas déplacés par les milliers de randonneurs sur les sentiers ? Contrairement aux chasseurs, nous n’allons pas piétiner la faune, nous restons sur les sentiers.
    Y a t-il eu un seul accident entre des VTT et des marcheurs ?

    Je suis contre cette interdiction abusive et arbitraire.

  16. Le parc des calanques de Marseille et le POUMON VERT de l’agglomération.
    Comment s’imaginer que quelques individus, sous couvert d’écologie, puissent interdire l’accès à la nature à plus d’1 millions de personnes.
    Après les Vtts, cela sera aussi interdit aux marcheurs.
    Je pense que la cohabitation harmonieuse entre humains et nature est vraiment possible.
    NON au VTT interdit dans le parc national des Calanques!
    Oui à une pratique libre et RESPONSABLE

  17. La pratique du VTTdans le parc des calanques doit rester libre dans le respect bien sur des chemins existants, en dehors de toute pratique free ride.

  18. Contre cette interdiction 🚫 mais depuis 10ans qu’il essaye on t il noté une forte dégradation des sentiers du au vélo. Je veux bien que l’on protège pour les futurs générations mais en 10 ans on t il vu un modification du parc

  19. Pons Sébastien
    13008 Marseille

    Bonsoir, je trouve honteux de nous interditre l’accès à nos calanques, ou nous habitons, payons des impôts, taxes assez élevées pour y être proche chaques jours et en profiter dans le plus grand respect.
    Pensez vous que le VTT ait sa place sur du goudrons ? Ou sur les pistes cyclable ou certains de vos agents en Dacia se permettent de se garer pour acheter des sandwichs !?

    Avenue André Zenatti le 25 février 2021
    Image qui n’apparaît pas d’une dacia sandero gare sur la piste cyclable

    La leçon doit être appliquée en premier par ceux qui veulent interdire aux autres !

    Pensez vous que les multiples usagés et touristes qui se promène dans les calanques soient plus responsables qu’un usagé VTT VTTAE qui habite à côté toute l’année?

    Vous souhaitez uniquement garder cette verdures restante et ses beaux paysages pour les seuls gardiens du parc et vous même en temps que président !?

    La terre ne doit pas être interdites mais bien surveillé !

    Je ne vous remercie pas ni vous souhaite une bonne soirée

  20. Soyons cohérents … c’est la surfrequentation le vrai problème! Impossible de sortir des sentiers en vélo à moins d’être calu! Nombre de promeneurs sortent des sentiers et piétinent la flore, il faut cibler les nuisances que diable! Ce ne sont pas les cycles le problème!
    Parlons aussi de la cohabitation sur les sentiers quand des groupes de promeneurs occupent la largeur des chemins sans dévier pour laisser passer les promeneurs dans le sens opposé … et qui plantent leurs bâtons en bordure de chemin, donc dans la flore …
    Parlons aussi des nombreux visiteurs motorisés qui se garent à flanc de colline, les roues dans la flore, ou qui profitent des parkings pour consommer toutes sortent d’aliments et boissons et laissent les emballages en souvenir.
    Parlons des véhicules motorisés qui roulent à haute vitesse sur les routes d’accès aux calanques, en particulier sur la route des Goudes, et rendent la pratique des musées doux (piétons, vélos, …) périlleuse, et empêchent une pratique familiale.
    Parlons des motos et scooters qui petaradent et des véhicules avec sono a fond qui troublent la tranquillité de la faune (ne parlons pas des résidents, considérés comme des privilégiés …)
    Parlons, parlons, parlons …. de tout ce qui pose réellement problème mais les vélos sont loin d’être nocifs au parc des calanques et il faut ENCOURAGER AU CONTRAIRE LA PRATIQUE DU VÉLO !!

  21. Pourquoi vouloir interdire le vtt dans les calanques ?
    C’est une mobilité douce qui ne cause pas plus de dégradation que les marcheurs.
    Les vttistes sont des amoureux de la nature au meme titre que les autres, seul le mode de déplacement différe.
    Quand au conflit d’usages, il n’y en pas olus dans les calanques qu’ailleurs et je pense qui’il est exacerbé par ce genre de polémique que le parc pose de maniere reccurente.
    De plus la majorité des vttistes se concentre sur les pistes.

  22. Bonjours,le parc des calanques veux interdire les vtt,les batons de marché aux randonneurs ,et tous le monde a terme ,de nombreuses barrières sont déjà installées pour canaliser les marcheurs entre les fils de fer ,l intégrisme ecolo est en marche comme d habitude avec la bénédiction des politiques donc continuons nos loisirs sans s occuper de ces nuisibles cordialement gerard

  23. Je m’oppose à l’interdiction de la pratique du vélo dans les sentiers balisés du parc des calanques.

  24. Je m’oppose à l’interdiction du vélo et du VTTAE dans le parc national des calanques. Les vvtistes responsables sont aussi un soutien pour la surveillance du parc. Restons
    collectivement unis et protecteurs.

  25. Je suis contre l’interdiction de la pratique du Vélo,dans le parc des Calanques.Les « vétetistes ,sont,a mon avis ,les premieres personnes qui peuvent alerter ,en cas de depart de feu,,,,,,,

  26. Finalement c’est tellement plus chouette d’aller se promener sur les routes et les dangers qu’elles représentent avec nos enfants le dimanche, plutôt que d’aller rouler dans les petits chemins des calanques…..virez moi tous ces responsables allez du balais!
    Vive la liberté et les promenades dans notre mère nature. Je suis pour le vélo dans les calanques dans le respect et la sécurité.

  27. Je m oposse a l interdiction des velos dans nos collines de toujours appelés depuis peux de temps « parque national »
    Si vous voulez vous permettre d interdire, faut obligatoirement laisser quelques sentiers de libres.

  28. Hello,
    Je suis seulement de loin les démêlés du Parc avec les VTT (je suis en vélo de route et ne pratique les Calanques qu’à pied).

    Le projet me semble laisser une place au vélo en général dans les Calanques :
    « Le projet de délibération soumis à la consultation du public prévoit :
    – L’accès, la circulation et le stationnement des cycles sont autorisés dans le coeur du Parc national des Calanques sur les chemins carrossables, pistes de type DFCI et sentiers listés.
    – L’accès, la circulation et le stationnement des cycles sur les pistes, chemins et sentiers listés ne sont autorisés que sur la seule emprise de ces pistes, chemins et sentiers
    – En dehors des pistes, chemins et sentiers listés, l’accès, la circulation et le stationnement des cycles sont interdits dans le coeur du Parc national des Calanques.
    – L’accès, la circulation et le stationnement des cycles restent autorisés sur le domaine public routier et les chemins ruraux conformément à la réglementation en vigueur.
    – Tout aménagement ou équipement spécifique nécessaire à des pratiques engagées de cyclisme (freeride, freestyle, descente, etc…) est interdit.
    – Les pistes, chemins et sentiers autorisés à la circulation des cycles sont identifiés sur site par une signalétique appropriée. La règlementation est portée à la connaissance du public aux principales portes d’entrée du Parc national et sur les outils d’information de l’établissement. »

    Il manque clairement une explicitation de comment on gère les sentiers : par exemple, des pistes VTT pourraient être créées, en collaboration avec les associations ou fédérations concernées. Mais là je ne vois pas d’interdiction totale comme le laissent penser le titre de l’article et les commentaires que je lis principalement ?

    1. Salut Charlie. L’arrêté proposé est très clair : le Vélo est interdit, sauf sur une petite liste de voies autorisées. Pour rester ce que tu connais, c’est comme si on disait que le vélo restait autorisé, mais uniquement sur les Nationales.

  29. Plutôt que d’interdire à « l’aveugle » l’accès du parc aux vetetistes, les gestionnaires pourraient demander aux divers clubs des alentours du parc de proposer des itinéraires spécifiques qui permettent la découverte des calanques tout en préservant la nature mais aussi le plaisir du raid VTT. Plusieurs niveaux de pratiques peuvent être trouvés pour que chaque pratiquant y trouve son compte.
    B.Z

    1. Et oui et en faisant la différence entre ce qui est interdit, ce qui est autorisé, et ce qui est balisé, comme partout ailleurs…
      Ici le parc a décidé unilatéralement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *